Kermesses

(Sabori)

Sentence :
On pouvait voir la fête miséricordieuse de ceux qui la célébraient - Constantin (philosophe)

Production: Dunav film, Beograd, 1965.
Scénario: Aleksandar Petrović
Réalisateur: Aleksandar Petrović
Caméraman: Nikola Majdak
Montage: Aleksandar Ilić
Choix de la musique: Aleksandar Petrović
Collaborateurs: D. Kostić, R. Vujić, B. Babić

 

Sabori représente les fêtes médiévales ou les assemblées de personnes autour des églises, ou des monastères, le jour d’un saint particulier. Cette tradition était pratique commune dans l’Etat Serbe médiéval avant la conquête de l’Empire Ottoman. La coutume des Sabori s’est poursuivie jusqu’au XXe siècle, sous une forme presque cachée, sous le régime communiste de Tito. L’Eglise en tant qu’institution, n’était pas vraiment persécutée par les communistes, mais « agressivement marginalisée ». La religion était interdite dans les écoles, mais un nombre significatif de serbes continuaient à pratiquer leur foi. Petrović a filmé ces Sabori « invisibles » aux médias d’Etat.

Le film compare les scènes de fresques des monastères médiévaux serbes aux scènes de ces assemblées (Sabori).
En s’appuyant sur sa sensibilité picturale, il avait un diplôme en Histoire de l’Art), sur les symboles, sans narration, mais accompagné du son et de la musique, Petrović, fait de son court métrage Sabori un documentaire hors du temps.
Note : le titre français Kermesses a été choisi par la production (communiste) pour ne montrer que le côté festif en prenant soin de ne faire aucune allusion à la fête religieuse telle qu’est en réalité Sabori.

 

Prix, distinctions, festivals:

  • Rencontres du cinéma libre à Poreta Terme, Italie, 1966.
  • Festival du peuple à Florence, Italie, 1966.
  • Festival international des films folkloriques, Kranj, 1970: Diplôme d’honneur.
  • Festival du film documentaire, Rennes, 17 – 22.11.1992. (Programme spécial).
  • Festival l’Europe autour de l’Europe, Paris-Normandie, 2007
Festival l’Europe autour de l’Europ

Festival l’Europe autour de l’Europe

  

Scénario du film

Les Grands « Sabori » se réunissent une fois par an dans les monastères de Serbie. Une importante foule venue des environs proches et lointains s’amasse dans la cour du monastère et les prés avoisinants. Ces « Sabori » ressemblent aux fêtes foraines. Cependant, leur particularité est qu’ils se déroulent en compagnie de merveilleuses fresques médiévales…
Une caractéristique fondamentale de ce thème est le mode de divertissement relativement primitif de ces paysans et la délicatesse et l’élégance de ces œuvres et bâtisses médiévales. Il est possible que la première impression est que c’est le Moyen Age se trouve dans la cour  et la Culture et la civilisation luisent sur les murs du monastère.
Nous voulons tenter de trouver lien qui unit ces gens à la beauté de leur Histoire. Ces "Sabori" possèdent leurs traditions centenaires.

Pendant des siècles, la Serbie est venu devant les murs de ces monuments dédié à l’âme pour ne pas oublier la grandeur et l’énergie de son génie national.
Aujourd’hui, il faut le souligner, alors que ces monastères se transforment de plus en plus en musées, les « sabori » dans leurs cours paraissent anachroniques. Cette rencontre du peuple et de l’Histoire révèle la profondeur des racines que nous cherchons à identifier.
Le rapport des fresques et de l’architecture avec les scènes de la vie populaire sera certainement l’appui de plus solide pour la formulation de ces idées.
Le film sera tourné dans les « Sabori » des monastères de Sopoćani, Studenica, Kalenić et Manasija.

Aleksandar Petrović