Dans le cinéma

1962  -  Aleksandar  Petrović  est  nommé  professeur  à l'Académie de cinéma, Théâtre et Télévision de Belgrade. Il tient la chaire de la mise en scène.

En 1973 Aleksandar Petrović est renvoyé pour ses « vues » non conformes au Parti communiste.  La  période  de  disgrâce  en  Yougoslavie  durera  dix-huit  ans.  Il  était  considéré une personne dangereuse et gênante pour  le  régime. Ce n’est que dans les  années  90  que  le  Tribunal  lui  donnera  officiellement  raison  en  concluant  qu’il s’agissait  d’une  « inacceptable  disqualification  politique »;  Aleksandar  Petrović précisera  que  c’était  une machination  politique  qui  le  visait  personnellement.  Son  statut d’enseignant sera rétabli.
 
A part sa principale activité de  réalisateur dans  le cinéma et  le  théâtre,  l'écriture et l’enseignement,  Aleksandar  Petrović  a  activement œuvré  et  été  présent  dans  de nombreux  événements  cinématographiques  et  culturels.  Il  a  souvent  occupé  des fonctions de haute responsabilité.  

Pendant de nombreuses  années  il  a  été  le Président de l’association des cinéastes yougoslaves.

 

 Il a également été un des fondateurs et membre de l'Académie européenne du Cinéma et de la Télévision

 

Extrait du bulletin d’Information
QUESTIONS – REPONSES 

 acanews

acanews2

Membre  de  la  SACD  (Société  des  Auteurs  et Compositeurs Dramatiques - Paris, Bruxelles, Montréal).

 

Il  a  été un des  fondateurs de  l’Académie des  arts  et des sciences  du  cinéma  (AFUN-Akademija  za  Filmsku Umetnost i Nauku).

 

Il  a  été  un  des  fondateurs  et  le  Président  du  "FEST"  (le Festival des meilleurs films étrangers de Belgrade).

 

Aleksandar Petrović était  le président ou membre du  jury de nombreux festivals nationaux  et internationaux.

Les films d’Aleksandar Petrović ont été présentés dans les plus importants  Festivals internationaux:  Cannes,  Venise,  Karlovi-Vari,  Pula,  Acapulco,  New-York,  San Francisco,  Chicago,  Taormina,  Berlin,  Vienne,  Edinburgh,  Madrid,  Montréal,  Le Caire,  Monte-Carlo  etc…  A  Cannes,  ses  films  ont  fait  partie  cinq  fois  de  la compétition officielle. En France, outre  le Festival de Cannes,   Avoriaz, La Baule et Cognac.

avoriaz
 

aleksandar petrovic 2

Des  rétrospectives  "hommage à  l'oeuvre d'Alexandre Petrović  " ont eu  lieu à Paris, New-York, Genève, Zurich, Londres, Moscou, Tbilissi...

 

Les films d'Alexandre Petrović ont été projetés dans les salles de cinéma du monde entier. Les médias internationaux les plus prestigieux  ont écrit et parlé de ses films. L’œuvre  cinématographique  d'Alexandre  Petrović  fait  toujours  l’objet  de  thèses universitaires  et  ouvrages  spécialisés  dans  le  cinéma.  Le  dernier  livre  en  date  est « The life and work of Aleksandar Petrović - A portrait of the artist as a political dissident » - Vlastimir Sudar- 2013- Intellect books.

 

 

Le Grand Prix du Festival des films d’Auteurs de Belgrade (FAF), créé en 1995 en son honneur, porte le nom du Grand Prix Aleksandar Saša Petrović.

 

aleksandar petrovic 1

"Oh mon Dieu,

si tu m'incarnes encore une fois après ma mort,

laisse-moi être Tzigane.
Laisse-moi choisir moi-même l'un des chemins.
Celui de la joie qui fera de moi un homme heureux
ou celui de la mort et une nouvelle rencontre avec toi."

 

Aleksandar Petrović

 
Aleksandar Sasa Petrović  (1929-1994)  était  le  chef  de  file  du  nouveau film  yougoslave,  réalisateur,  scénariste,  essayiste  et  théoricien  du cinéma.  Dans  une  cinématographie  qui  était  jusque-là  asservie  à  des conventions  idéologiques, en  littérature  comme au  théâtre,  il a  introduit une  expression  moderne  et  une  nouvelle  sensibilité,  en  utilisant  une métaphore  ouverte,  une  forte  expression  poétique,    un  langage cinématographique  et  la  réflexivité.  Il  a  connu  un  succès mondial  avec ses  films :  Tri  (1965  –  Grand  prix  à  Karlovy  Vary,  nomination  aux Oscars), J’ai même rencontré des Tziganes heureux (1967 – Grand prix spécial  du  Jury  à Cannes,  nomination  aux Oscars),  Il  pleut  dans mon village (1968) et Maître et Marguerite (1972).

Le Grand Prix du Festival des films d’Auteurs de Belgrade (FAF), créé en 1995 en son honneur, porte le nom du Grand Prix Aleksandar Saša Petrović.

Encyclopédies

Le  nom  d'Alexandre  Petrović  figure  dans  de  nombreuses  encyclopédies cinématographiques et autres.

aleksandar petrovic 3